Rechercher
  • Agoralliance

L'intelligence collective, une approche efficace !

Dernière mise à jour : 15 mars


Comme le disait Antoine de Saint-Exupéry : “La pierre n'a point d'espoir d'être autre chose que pierre. Mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple.”

Cette citation illustre parfaitement la nature même du concept d’intelligence collective. L’exploitation de cette dernière permet aux entreprises d’atteindre leurs objectifs. Cette intelligence mise en commun a un enjeu important : entraîner la croissance optimale de l’entité. Retrouvez dans cet article la clef de voûte de cette forme d’intelligence.

De quoi s’agit-il ?

Issue de diverses sources, notamment des sciences sociales et de la psychologie, l’intelligence collective se définit d’une manière assez simple. C’est la capacité intellectuelle d’un groupe à effectuer des tâches complexes à partir des interactions nouées entre ses affiliés et aux synergies qui en résultent. L’efficacité au sein de l’équipe découle non seulement de la qualité des relations sociales, du management, mais aussi des méthodes déployées par l’organisation.


L’intelligence collective dépend des connaissances et des aptitudes mises en œuvre au service d’un but commun. Le travail collaboratif rend l’équipe plus créative et permet de résoudre un problème plus facilement. La mise en avant des capacités d’un groupe d’individus aboutit à des résultats concrets.


Pour tirer profit de la capacité d’une collectivité, il implique de partager ses compétences avec les autres et d’utiliser le savoir-faire de chacun. Dans le monde du travail, c’est surtout l’interaction entre les membres de l’entreprise qui apporte de l’innovation.

Le rôle du dirigeant

Un dirigeant innovant doit se tenir continuellement informé des nouvelles techniques managériales. Cela pousse les membres du groupe à se démarquer de leurs concurrents.


Pour mettre en place l’intelligence collective, l’entreprise a besoin d’un bon management participatif. Mais il convient également de privilégier la communication au sein de l’équipe.

De ce fait, et dans cette démarche, le manager doit réinventer les valeurs de la société. Rappelons qu’auparavant son rôle était surtout de donner des ordres et de fixer des objectifs. Pour que le succès soit au rendez-vous, il doit faire fi des modèles hiérarchiques désuets.


Afin de déployer efficacement cette forme d’intelligence dans la politique de management, le facilitateur doit :

  • écouter les propositions de chaque membre (valoriser l’initiative individuelle)

  • adopter un langage commun entre coéquipiers

  • mettre à bon escient les efforts et les compétences communs (mobiliser une qualité humaine spécifique)

Les outils à instaurer pour faire fructifier cette initiative

Pour que la diffusion de l’intelligence collective soit effective, l’équipe de travail doit disposer d’outils essentiels :

Une réunion d’échange

Il faut que les rencontres (briefs, les stand-up meeting et les brainstormings) soient faites de façon régulière. Le but est de motiver l’équipe. Il faut réellement que les réunions soient plus des moments d’échanges informels.

En effet, lors d’une entrevue moins formelle, le participant aura tendance à s’exprimer plus facilement. Ainsi, tout le monde pourra exposer ses idées en toute liberté.

Les outils "partagés"

Désormais, il est possible d’accéder à distance aux documents de travail partagés sur le cloud.

Aussi, la mise en place d’un réseau social d’entreprise (RSE) ou Intranet va fluidifier le partage des idées. Par ailleurs, les plateformes collaboratives favorisent l’échange entre les membres.

Un atelier de team building

Rien de tel qu’une bonne activité de renforcement d'équipe pour la cohésion d’un groupe. Ce genre d’atelier va créer des liens au sein d’une équipe. De plus, les programmes proposés augmentent la performance collective.



10 vues0 commentaire